• Il manque actuellement des symboles, des récits, ils sont à inventer au nom du progrès.
  • Une odyssée de la réappropriation, une indocilité réfléchie, une insurrection des savoirs assujettis.
  • La grande question qu’il faut sans cesse se poser: quelle est l’idéologie qui en moi pense à ma place
  • L’énigme, qui est pour tout être humain, le fait de vivre
  • Accéder à une nouvelle sensation de soi, “nous sommes plus libres que nous le pensons” (Foucault)
  • Un projet poétique d’affranchissement de l’individu, hors du rôle social, trop réducteur de l’être, à une identité fixe, figée, réifiante.
  • Une conscience sacramentelle.
  • Certains de mes meilleurs amis sont des fantômes.
  • Etre incendié de l’intérieur.
  • Les signes d’une patiente maturation.
  • Dans une immense discrétion, voire le secret.
  • La génération Y : mobile, hybride, à la recherche d’une nouvelle transversalité.